Évalu@ction A1 - Évaluer les langues à l'école primaire
Activités d'évaluation en anglais >> Suite inventée d’un album la taille de la policela taille de la policela taille de la policeImprimer le contenu de cette page

Suite inventée d’un album

Activité langagière : parler en continu
Capacité : utiliser des expressions et des phrases proches des modèles rencontrés lors des apprentissages

Bulletin officiel [B.O.] hors-série n°8 du 30 août 2007 page 27

Pré-requis

Avoir travaillé un album présentant une structure récurrente (exemple : « My cat likes to hide in boxes » de Eve Sutton).

Matériel

Le récapitilatif de l'activité + 1 album + des outils d’aide réalisés en classe + les enregistrements des formulations.

Télécharger le récapitulatif de l'activité Télécharger l'enregistrement de l'album Télécharger l'enregistrement des différentes suites inventées

Dispositif social

En binômes avec la présence ponctuelle d’un assistant pour l’entraînement à la lecture puis évaluation individuelle par l’enseignant.

Déroulement

Cette évaluation peut nécessiter plusieurs séances.

Les élèves inventent la suite de l’histoire de l'album sous forme de phrases collées dans un cahier ou affichées dans la classe.

Variantes (qui ne font pas partie de l’évaluation) : les élèves écoutent l’enregistrement et peuvent :

  • repérer les blocs lexicalisés.
  • rechercher la nature des expressions entendues.
  • repérer les différents tons pris (insister sur le choix du ton, donc sur le travail de la voix pour s'exprimer de différentes manières).

Formulations proposées

Exemples de différentes suites inventées à partir de « My cat likes to hide in boxes » :

  • My dog from England likes bread and beans.
Afficher le waveformTélécharger le son
  • My elephant from New Zealand likes to jump and sleep.
Afficher le waveformTélécharger le son

Critères de réussite et d'évaluation

Chaque élève lit une des phrases et l’enseignant l'évalue individuellement.

  • Si la fluidité est satisfaisante (l'élève segmente la phrase en tenant compte des blocs lexicalisés, ses liaisons sont appropriées et si le texte est dit de manière expressive (en relation avec le type d'énoncé, l'élève prend un ton triste, enjoué, dégoûté, mystérieux, il ralentit le débit pour créer un suspense, il parle en chuchotant, il hésite de manière caractéristique, etc.), le code est 1.
  • En l'absence de fluidité et / ou d’expressivité, le code est 0.