Diversifier son épargne

Comment diversifier son épargne ?

Diversifier votre épargne est important lorsque vous souhaitez optimiser vos placements. En effet, en agissant de la sorte, vous évitez de mettre tous les œufs dans le même panier, ce qui vous expose à moins de risques. Si vous souhaitez faire une diversification de votre épargne, voici tout ce que vous devez connaître ainsi que quelques conseils utiles pour réussir.

En quoi consiste la diversification de l’épargne ?

Diversifier votre épargne consiste à placer votre argent dans plusieurs actifs différents, immobiliers ou financiers. Cela vous permet d’investir dans plusieurs supports en même temps, ce qui vous expose moins à des risques de perte, contrairement au fait que vous vous focalisez sur un seul actif.

Diversifier son épargne
Que veut dire diversifier son épargne ?

Il existe une multitude de possibilités de placements. Vous verrez en détail quelques types les plus couramment utilisés, mais voici tout de même une liste de quelques placements intéressants :

  • Livrets d’épargne réglementée (LEP Livret d’Épargne Populaire, Livret A, LDDS Livret de Développement Durable et Solidaire…) ;
  • Livrets d’épargne libre (livret boosté, livret fiscalisé) ;
  • CAT Compte à Terme et DAT Dépôt à Terme ;
  • Assurance-vie avec des supports en euros et des supports en unités de compte ;
  • PEA Plan Épargne en Actions et CTO Compte Titre Ordinaire avec des obligations et des actions ;
  • Immobilier pierre-papier avec des SCPI Société Civile de Placement Immobilier ou immobilier en direct avec des investissements en dur ;
  • Valeurs spéculatives avec les matières premières, crypto monnaies, investissement en bourse et autres.

Pourquoi diversifier son épargne ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à diversifier votre épargne. En voici trois.

Pour se constituer un capital

Il s’agit d’une épargne patrimoniale qui représente une partie de l’épargne que vous investirez. Vous n’en aurez pas besoin dans les années à venir, mais vous recherchez du rendement pour sécuriser votre retraite grâce au capital que vous aurez engrangé.

Par précaution

L’épargne de précaution est destinée à faire face aux imprévus qui pourraient se produire dans votre vie. En d’autres termes, vous mettez une somme de côté et vous n’en touchez pas jusqu’à ce que des dépenses inopinées se présentent. Généralement, l’épargne de précaution représente entre 3 et 6 mois de revenus.

Pour réaliser des projets

Enfin, vous pouvez épargner pour financer des projets sur le moyen terme. Il peut s’agir des études de vos enfants, de la construction d’une maison ou pour aller en voyage. Le rendement de ce genre d’épargne doit être relativement intéressant afin que vous puissiez réaliser vos projets dans les délais que vous vous serez fixés.

Comment diversifier son épargne ?

Si le fait de diversifier votre épargne vous intéresse, voici quelques conseils que vous pouvez suivre et appliquer.

Connaître votre horizon de placement

L’horizon de placement représente la durée estimative de la détention du placement réalisé par l’épargnant. En d’autres termes, il s’agit de la durée durant laquelle son épargne sera immobilisée. L’horizon de placement dépend des projets que vous souhaitez réaliser. Vous devrez disposer des fonds à court, moyen ou long terme selon les durées suivantes :

  • Un horizon de placement à court terme dure entre 1 et 3 ans ;
  • Un horizon de placement à moyen terme dure entre 3 et 8 ans ;
  • Un horizon de placement à long terme  dure plus de 8 ans.

Définir son profil de risque

Quel que soit le placement que vous choisissez, il existe un risque de perte auquel vous vous exposez. Le niveau de risque varie en fonction du type où vous souhaitez investir. En contrepartie, un placement risqué peut parfois être plus rentable qu’un autre moins risqué. Par exemple, investir dans les crypto-monnaies est particulièrement risqué, mais se montre également rentable. Les livrets, quant à eux, sont très peu risqués, mais leur rentabilité est également très basse.

Avant de choisir dans quel type de placement vous souhaitez vous lancer, vous devez définir votre niveau d’appréhension face au risque. Si vous n’êtes pas enclin à prendre des risques, optez pour un placement sûr. En revanche, si vous êtes audacieux, osez les paris risqués pour une meilleure rentabilité.

Diversifier son épargne
Connaître le profil de risque est très important

Bien choisir les produits de placement

Une fois que vous aurez identifié votre profil de risque, vous pouvez choisir plus facilement les produits de placement qui vous conviennent. Vous pouvez toujours demander conseil à votre banquier ou à un gestionnaire de patrimoine pour vous orienter et vous accompagner. Surtout, évitez de vous précipiter et comparez les différents produits avant d’y jeter votre dévolu. Comparez également les assureurs et les organismes financiers avant de souscrire à une offre, puisque les frais et le mode de gestion ne sont pas les mêmes selon les établissements.

Réaliser un suivi régulier de son épargne

Bien que l’épargne représente principalement une source de revenus passifs, il est toute de même important de suivre périodiquement l’évolution de votre investissement. Il s’agit d’un contrôle régulier consistant à vérifier si l’épargne fonctionne réellement comme prévu. Ce conseil est d’autant plus valable pour ceux qui choisissent les actifs spéculatifs comme les ETF, les crypto-monnaies ou les actions qui sont volatiles. Les épargnes garantis comme les livrets nécessitent moins de supervision.

Déléguer la gestion de votre portefeuille

Bien gérer et assurer la rentabilité de votre épargner nécessite souvent des connaissances approfondies en matière de marchés financiers ou de fiscalité. Or, chacun n’est pas censé connaître le rouage de ces domaines. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de déléguer la gestion de votre portefeuille à des professionnels. Le mieux approprié est un gestionnaire de patrimoine qui vous accompagnera du choix du placement adapté à votre profil à la gestion complète de ce dernier.

Les critères de placement

Comment choisir un placement ? Voici les principaux critères à prendre en compte.

Le rendement

Le rendement est le critère essentiel à prendre en compte lorsque vous choisissez un placement. Il est exprimé en pourcentage et concerne aussi bien les placements financiers qu’immobiliers. Globalement, il se calcule par la somme des revenus générés grâce au placement sur une année divisée par le montant investi.

Diversifier son épargne
Tenez compte du rendement

La liquidité

La liquidité représente la disponibilité de votre épargne. Parfois, lorsque vous placez votre argent dans un produit d’épargne, celui-ci est bloqué et inaccessible pendant un certain temps, ce qui ne vous permet de l’utiliser. Certains placements vous permettent d’accéder à une partie de votre argent sous certaines conditions. Lorsque vous choisissez le produit de placement, vérifiez donc cette liquidité en fonction de vos éventuels besoins en argent dans un futur plus ou moins proche.

Le risque de perte

Enfin, le niveau de risque que représente un produit de placement définit votre choix. Les produits tels que les livrets, les obligations et les assurances-vie sont considérés comme peu risqués, tandis que les placements sur les actifs spéculatifs comme les actions, les crypto-monnaies ou l’investissement en bourse sont les plus risqués. Selon votre profil de risque, adaptez le choix de votre placement qui vous convient.

Les différents types de placement

Comme mentionné plus haut, il existe une multitude de placements possibles. Dans cette section, vous allez découvrir trois types très prisés des épargnants.

L’achat immobilier

L’achat immobilier représente un placement particulièrement judicieux dans la mesure où vous pouvez y résider ou mettre le bien en location. Les Français raffolent de cette formule d’épargne, avec près de 70 % optant pour ce produit.

Le placement immobilier est, certes, coûteux, étant donné que l’acquisition d’une propriété est relativement chère. Néanmoins, les crédits immobiliers facilitent l’accès à ce genre d’investissement, et les taux sont abordables. De plus, si vous prévoyez d’habiter dans votre maison, vous économiserez d’éventuels coûts de loyers. Si vous la mettez en location, vous percevrez des loyers régulièrement.

Un autre avantage lié au placement immobilier, c’est la défiscalisation dont vous bénéficiez grâce à différents dispositifs mis en place. Par exemple, la loi Pinel vous offre des avantages fiscaux lors d’achat de propriété neuve. La loi Malraux, quant à elle, vous offre des réductions d’impôts sur le montant des travaux de restauration sur votre maison.

La retraite

Le plan d’épargne retraite ou PER est un produit d’épargne s’étalant sur le long terme et qui permet de se constituer un complément de revenus une fois que vous serez à la retraite. Le plan d’épargne retraite regroupe 3 types de produits, à savoir le PER individuel, le PER entreprise collectif et le PER entreprise obligatoire.

Le PER individuel est accessible à tous et ne dépend pas de votre situation professionnelle. Aucun plafond d’âge n’est également fixé. Le PER entreprise collectif est ouvert aux salariés d’entreprise et l’adhésion à ce plan d’épargne est facultative. Le PER entreprise obligatoire concerne toujours les salariés, mais il est obligatoire pour les employés visés.

Le plan d’épargne retraite ou PER est un produit d’épargne s’étalant sur le long term
Le plan d’épargne retraite ou PER est un produit d’épargne s’étalant sur le long term

L’épargne de précaution

L’épargne de précaution est une réserve d’argent que vous mettez de côté afin de faire face aux imprévus et aux dépenses superflues qui n’entrent pas forcément dans vos prévisions habituelles. D’une manière générale, cette épargne représente entre 3 et 6 mois de salaire.

L’épargne de précaution peut être placée dans un livret règlementé, notamment le Livret A, LLDS ou un Livret d’Epargne Populaire. Les livrets sont reconnus pour vous exposer à peu de risque, mais leur taux d’intérêt est très peu élevé.

Retour haut de page