Bilan bancaire

Comment faire un bilan bancaire ?

Le bilan bancaire est le reflet de la situation financière et patrimoniale d’un établissement de crédit à un moment donné. Il est différent de la structure d’un bilan comptable des entreprises et des sociétés. Il renseigne sur l’évolution financière et les risques liés à l’activité bancaire. Cependant, vous pouvez y retrouver les intitulés des états financiers comme l’actif et le passif d’un bilan ou d’un compte de résultat. Découvrez dans cet article les grandes lignes du bilan d’une banque.

Qu’est-ce que le bilan bancaire ?

Les opérations courantes de la banque sont enregistrées tous les jours dans des instruments financiers. Il est important que l’établissement de crédit enregistre les dépôts, les emprunts ou encore les charges. Le principe est le même qu’un bilan d’une société. Il est utilisé pour connaître la situation financière et patrimoniale d’une enseigne à tout moment. Les actionnaires et les dirigeants de la banque ont besoin de cette opération pour évaluer la rentabilité de la banque.

Le bilan bancaire permet de connaître la situation financière et patrimoniale d’une enseigne à tout moment

L’actif d’un bilan bancaire renseigne sur l’utilisation des fonds. Le passif renseigne sur l’origine des ressources de la banque. Le bilan comptable de la banque est composé de 5 classes. En bref, il reflète la santé financière de l’établissement de crédit. Le bilan permet de chiffrer la rentabilité, la liquidité, les crédits et la solvabilité de l’enseigne. D’ailleurs, le ratio de solvabilité est un indicateur utilisé seulement par les banques. Certains titres émis par les clients ne figurent pas sur le bilan bancaire.

L’Actif d’un bilan bancaire

À la colonne de gauche d’un bilan bancaire se trouve l’intitulé Actif. Il renseigne sur les utilisations des fonds empruntés par les acteurs économiques à savoir les clients et les autres collaborateurs de l’enseigne. Les opérations financières de la banque sont enregistrées et chiffrées dans le bilan. À l’actif, vous trouvez les prêts interbancaires, les crédits clientèle, les portefeuilles des titres et les immobilisations. Ces dernières concernent les biens et les valeurs des patrimoines de la banque.

Le Passif d’un bilan bancaire

La colonne de droite du bilan bancaire renseigne les ressources et les acquisitions financières de la banque. Les fonds collectés par l’établissement de crédit sont chiffrés et détaillés au Passif du bilan. Le passif concerne les dettes auprès des autres acteurs économiques notamment envers la banque centrale. Les dépôts d’argent des particuliers, des PME et des autres clients de l’établissement bancaire y figurent. Les obligations, les capitaux propres et les titres de dépôts y sont chiffrés.

Que peut-on lire dans un bilan bancaire ?

Le bilan bancaire est un instrument financier qui sert à mesurer la rentabilité de l’entreprise. Les banques utilisent également le compte de résultat pour tirer le produit net bancaire. La santé financière de l’enseigne se mesure avec le bilan. Les évolutions financières et structurelles sont chiffrées dans les différents bilans bancaires de plusieurs années. Cet état financier permet d’informer les actionnaires sur la gestion des risques liée à l’activité bancaire.

La gestion des risques de liquidité

Les données sur la gestion des risques de liquidité renseignent sur les réserves de monnaies de la banque. Il est important que l’établissement de crédit puisse honorer ses engagements et ses obligations envers les acteurs économiques. Un déséquilibre entre les emprunts et les prêts interbancaires est le signe d’un problème de gestion des risques de la liquidité.

La gestion des risques de liquidité
La gestion des risques de liquidité fait partie des aspects du bilan bancaire

La gestion des risques de crédit et de placement

 Le risque de crédit de la banque concerne le non-paiement d’un crédit par le client. Le risque de placement concerne la perte de valeur des titres. Le bilan bancaire permet de chiffrer ces risques et d’en prendre les précautions nécessaires. Les états financiers sont des instruments qui servent aussi à améliorer les structures de l’entreprise. L’ampleur des risques de crédit et de placement ne doit pas être prise à la légère. Ils peuvent causer la faillite de l’entreprise sur le long terme.

La gestion de la solvabilité

Les banques sont tenues de suivre les règles imposées par la banque centrale de la France. Le ratio de solvabilité est propre aux établissements bancaires. Il sert à mesurer la solvabilité de l’enseigne face aux emprunts interbancaires. Le ratio de solvabilité oblige les institutions financières à détenir un certain capital pour honorer ses engagements.

La rentabilité de la banque

Le bilan bancaire est un instrument financier qui sert à mesurer la rentabilité nette. Comme pour le bilan des entreprises, les profits sont visibles et chiffrés. La rentabilité de l’investissement des actionnaires est évaluée dans cet état financier des banques. Les outils de mesure financière utilisent  le ratio de rentabilité et le ratio de l’efficacité de la gestion bancaire. Le bilan concerne le compte d’activité de la banque. Les profits et les risques sont mesurés par des données bien précises.

Les classes de comptes et bilan bancaire

Le bilan bancaire ressemble à un bilan des entreprises classiques du point de vue de son fonctionnement. Il comprend 5 classes de comptes répartis entre l’Actif et le Passif de l’instrument financier. Il renseigne sur la balance entre les ressources et les engagements de la banque auprès de la clientèle et des emprunts interbancaires. Toutefois, le bilan ne renseigne pas sur les titres émis pour le compte client.

Classe 1

Dans la ligne des comptes de la Classe 1 se trouve les emprunts et les crédits interbancaires. Le besoin en trésorerie englobe cette classe. Il s’agit des ressources et des dettes à court terme pour financer les activités de l’établissement bancaire. La règle est simple, une banque qui a un excédent de trésorerie est censée emprunter de l’argent à d’autres collaborateurs. Il est important dans le métier de rester solvable auprès des actionnaires, de la banque centrale et de la clientèle.

Bilan bancaire
La ligne des comptes de la Classe 1 correspond aux emprunts et crédits interbancaires

Classe 2

La Classe 2 renseigne sur les crédits et les dépôts de monnaie de la clientèle. Les dépôts sont enregistrés au Passif tandis que les prêts se trouvent dans la rubrique Actif. Les ménages et les PME sont les clients les plus fidèles des banques classiques. Il est primordial pour l’enseigne de sortir une balance correcte entre les deux rubriques.

Classe 3

Les opérations sur titres sont enregistrées dans la classe 3. Il s’agit du portefeuille titres à l’Actif et des certificats de dépôts ainsi que les obligations au Passif. Ce sont des capitaux propres que l’enseigne emprunte ou prête sur le marché des capitaux. Ils servent à financer les placements de la banque et à payer les dettes en cours.

Classe 4 et 5

Les classes 4 et 5 renseignent sur les immobilisations et les fonds propres de la banque. Les valeurs des immobilisations sont inscrites à l’Actif et les fonds propres au Passif. Ce sont les biens immobilisés et les provisions de l’enseigne. Ils sont les patrimoines de la banque. La rubrique « Hors Bilan » est comme l’annexe d’un bilan traditionnel. Il renseigne sur les autres opérations de la banque. Entre autres, il informe sur les engagements et les opérations en cours.

L’Actif et le Passif d’une banque

Comme détaillés plus haut, ces deux postes doivent- être au moins équilibrés pour assurer le bon fonctionnement de l’établissement. Ils renseignent sur les opérations financières entre les banques notamment la banque centrale et avec la clientèle. Il s’agit des encaissements et des décaissements effectués au cours d’une certaine période comptable. La santé financière de la banque est au beau fixe avec un excédent des ressources c’est-à-dire au Passif.

Chaque classe de l’Actif et du Passif renseigne les activités de la banque. Les intitulés sont détaillés dans le bilan bancaire. Toutes les opérations de la banque sont retracées dans cet instrument financier. D’ailleurs, les erreurs dans le bilan sont retracées dans le compte de résultat. Il est important pour l’enseigne d’utiliser des outils informatiques pratiques et fiables. Le bilan bancaire est vital pour mesurer la santé et la rentabilité des services financiers de la banque.

Bilan bancaire
L’actif et le passif d’une banque

Le compte de résultat d’une banque

Le compte de résultat est un instrument financier obligatoire qui renseigne les charges et les produits de la banque. La balance du compte de résultat bancaire fait ressortir le bénéfice ou l’éventuelle perte de l’entreprise. Cet état financier retrace les activités de l’enseigne pendant un exercice comptable. La différence entre les postes des charges et des produits fait ressortir le solde.

Le produit net

Ce solde positif indique le chiffre d’affaires de la banque en une année. Toutes les activités de l’établissement bancaire sont enregistrées dans le compte de résultat. Les charges liées aux activités concernent les décaissements, les prêts ou encore les achats pour la banque. Les produits concernent les intérêts bancaires, les commissions, les dépôts de la clientèle et les fruits des placements de l’enseigne. Le produit net bancaire renseigne sur les revenus d’exploitation bancaire.

Le résultat net

Le résultat net bancaire est obtenu par la différence entre les postes des charges et des produits du compte de résultat. S’il est positif, la banque a dégagé un bénéfice pendant l’exercice comptable. S’il est négatif, la banque a essuyé une perte d’exploitation.

Retour haut de page