ouvrir restaurant italien

Comment ouvrir un restaurant italien ?

Qui n’aime pas la cuisine italienne ? Peu de monde ! Cette dernière se définit par la richesse des produits italiens et leur diversité régionale. Pizza, gelato, spaghetti etc. Il y a vraiment de quoi faire. Alors, pourquoi ne pas ouvrir un restaurant italien ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur une telle ouverture en 2022.

Comment ouvrir une franchise de restaurant italien ?

Afin de procéder à l’ouverture d’une franchise de restaurant italien, envisager un apport allant de 0 à 300 k€. L’investissement global quant à lui va de 0 à 1200 k€. Si on prend les enseignes du secteur, le chiffre d’affaires prévisionnel est situé entre 0 et 4000 k€.

Concernant le local commercial, il devra être implanté dans une zone de chalandise de 0 à 150 000 habitants. La surface de vente pour sa part doit être située entre 0 et 750 m2. Les franchises d’établissements italiens se distinguent également avec le nombre d’employés à prévoir. Ce dernier va de zéro à trente employés d’un réseau à l’autre.

En tout cas, dans le milieu de la restauration, la notoriété d’une telle cuisine ne s’amoindrit pas au fil des années. Il faut dire que les Français adorent la cuisine transalpine. Ainsi, les établissements italiens sont la plupart du temps rentables. En plus, cette cuisine offre souvent un très bon rapport qualité/prix, d’où son grand succès. À vous la rentabilité !

Choisir un concept pour le restaurant italien

Savez-vous que les Français sont ceux qui mangent le plus de pizza au monde derrière les USA ? Il faut dire que la restauration italienne est une valeur sûre. Quasiment la totalité des Français mangent des produits italiens. Plus d’un tiers de façon régulière, surtout les CSP + (selon une étude signée Infopro Digital Etudes d’il y a deux ans).

Ainsi, le succès des franchises de restaurants italiens n’est guère étonnant. Restauration et épicerie, restauration rapide ou encore restauration haut de gamme : c’est à vous de choisir ce qui conviendra à votre établissement. Découvrez les franchises de restaurants italiens les plus célèbres. Vous pourrez vous en inspirer pour votre futur établissement.

Italian Trattoria

Conçu en 2014, ce groupe a débuté son déploiement en franchise deux ans plus tard. Sur six ans, ce sont près de 46 établissements qui ont vu le jour. Italian Trattoria se démarque par sa décoration poussée, contemporaine, ses articles frais et ses recettes provenant en majorité de la tradition familiale. Le concept du groupe s’inspire de la cantine. Ainsi, il n’ a aucun service à table. Pour manger, il faut venir se servir directement au bar. Pasta, pizza, antipasti et desserts sont au programme. Les produits frais sont au programme !

Maison Franchi

Ayant vu le jour en 1934 en Alsace, ce groupe est une entreprise familiale depuis trois générations. Le commerce de glaces artisanales des premières décennies a vu vite s’intégrer dans son offre des ice trucks puis. Puis, le groupe a par la suite proposé des formats de restaurants-glaciers mélangeant une cuisine italienne de qualité ainsi que des glaces artisanales. L’un des avantages de l’entreprise Maison Franchi est d’offrir différents formats de points de vente.

Signorizza

Ayant vu le jour en 2018 et s’étant déployé en franchise un an plus tard, ce groupe a ouvert plus de trente restaurants en seulement trois ans. Au programme, Signorizza propose des pizzas et des recettes classiques italiennes. Un coin épicerie est également présent. Les établissements de la société offrent une réponse à la totalité des segments du milieu. Signorizza est connue pour ses succulentes pizzas cuites au feu de bois et sa cuisine italienne, dont il est possible de profiter sur place ou à emporter.

Stratto

Conçu en 2007 et se déployant en franchise deux ans plus tard, le groupe Stratto possède un concept de restauration rapide italienne multi-produit dont le but est de répondre à tous les instants journaliers de consommation. Voici les produits phares de Stratto : pizzas, pâtes, ciabattas, viennoiseries, glaces et cafés. Grâce à un positionnement fast-food et entrée de gamme, la société Stratto offre un modèle économique extrêmement efficace.

Francesca Cucina Familiale

Conçu en 1997 et se déployant en franchise un an plus tard, le groupe Francesca Cucina Familiale vise, comme son nom le prouve, ceux qui aiment la cuisine familiale italienne et facilement accessible financièrement parlant. Ce groupe est expert dans les pâtes et les sauces de la péninsule. Le concept offre une réponse à trois demandes : rapidité du service, budget moyen restreint et nourriture saine et équilibrée !

L’importance de vous démarquer de la concurrence avec un concept

Dénicher un concept pour votre restaurant italien n’est pas une décision aisée. Pour parvenir à ouvrir un établissement sans encombres, vous devrez effectuer le choix d’une idée atypique pour vous distinguer des concurrents. Observez la concurrence et adaptez-vous pour trouver le concept à votre image.

Durant la conception de votre restaurant, nous vous recommandons de vous tourner vers des spécialistes qui vous donneront les recommandations adéquates

Lors de la création de votre entreprise de restauration, n’hésitez surtout pas à vous entourer d’un expert qui vous donnera les bons conseils pour la conception de votre business plan ou pour décrocher des autorisations obligatoires dans le but d’effectuer votre activité professionnelle.

Un concept est juste une idée qui donnera la possibilité à votre établissement d’avoir un impact sur l’offre locale de restauration. Cela peut être un concept n’existant pas dans votre zone ou une idée originale ayant pour finalité de devenir tendance auprès des clients. Le plus important est que votre activité respecte les attentes de la clientèle et prenne en compte les spécificités du lieu où le restaurant sera implanté.

Quelques conseils pour votre concept

Voici six recommandations à prendre en compte pour votre établissement italien :

  • Parfaitement connaître votre localisation et votre marché ;
  • Obtenir des renseignements sur l’exploitant précédent ;
  • Dénicher la clientèle qui convient à votre emplacement ;
  • Effectuer un test de votre idée de concept ;
  • Être préparé à la profession (vous former si besoin est) ;
  • Effectuer votre étude de marché.

Formuler le business plan d’un restaurant italien

Avant d’ouvrir un restaurant italien, il faut que vous vous posiez les bonnes questions. Elles doivent avant tout être simples. Nous vous recommandons, avant de penser au business plan, d’effectuer une étude de marché poussée et d’avoir un prévisionnel financier robuste et pertinent. Le but est que les investisseurs soient convaincus par votre projet, vos équipements et votre local. Pour cela, il faut alors concevoir un business plan de qualité. Ce dernier doit être aussi alléchant que votre cuisine italienne !

Le business plan est un obligatoire si vous souhaitez concrétiser votre projet. Grâce à lui, vous pourrez déterminer les contours de votre stratégie et les plans d’actions de votre projet. Le business plan peut être écrit par vous ou avec l’expertise de spécialistes et l’usage d’outils spécifiques.

Afin que vous conceviez un modèle prévisionnel financier robuste, il faut que vous optiez pour les pratiques adéquates. Il est nécessaire que vous parveniez à convaincre tous les acteurs de la fiabilité de votre futur restaurant italien : partenaires, banques et investisseurs. Ces derniers doivent voir clairement vos objectifs. Nous vous recommandons vivement de faire le prévisionnel financier avant le rédactionnel.

Obtenir un espace de construction

Avant de mettre sur pied un dossier de permis de construire, il faut penser au PLU (plan local d’urbanisme) de votre commune. Ce dernier va vous permettre de dénicher votre parcelle et de respecter la loi en vigueur. Vous devrez voir si oui ou non vous vous situez dans une zone protégée, non loin d’un édifice historique ou dans un secteur géré par les Architectes des Bâtiments de France. Autre possibilité : faire la demande en mairie d’un certificat d’urbanisme afin d’en savoir plus sur vos possibilités de construction.

Puis, il faudra compléter le formulaire Cerfa n°13406*06 avec la totalité des renseignements par rapport au demandeur et au projet. Le dossier ne se stoppe pas ici. Ensuite, il faut posséder huit éléments obligatoires. Au menu, vous devrez obtenir des plans graphiques, des documents graphiques en 3D, des descriptions et divers clichés.

Ouvrir une franchise selon son apport

Au même titre que la conception de n’importe quel projet entrepreneurial, la franchise nécessite un financement. Cette somme couvre la totalité des dépenses adéquates dans le but que le franchisé parvienne à finaliser le lancement de son projet.

Par rapport à un projet en franchise, une somme d’argent spécifique est nécessaire. Cette dernière est nommée apport personnel minimum. Ce montant ne doit pas venir d’un prêt bancaire. Néanmoins, il peut intégrer l’épargne personnelle constituée par le candidat à la franchise, la somme déblocable d’un Plan Épargne Entreprise ou de possibles aides à la conception d’entreprises. Ces dernières peuvent être l’Accre (la plus connue), la Nacre (nouvelle aide pour la création ou la reprise d’entreprise) ou encore le prêt d’honneur.

Les réseaux de franchise ont un savoir-faire conséquent par rapport à la conception de points de vente franchisés. Cette expérience s’est façonnée au fil des ouvertures de points de vente en propre et par la suite par de multiples adhésions en franchise qui ont demandé un accompagnement total.

Chaque groupe sait, de façon extrêmement précise, l’investissement nécessaire pour effectuer le lancement d’un projet extrêmement fiable. Et c’est pour cela que la somme de l’investissement global et donc de l’apport personnel minimum, changent grandement d’un réseau à un autre.

Il y a des franchises auxquelles vous pourrez avoir accès avec un apport personnel de moins de cinq mille euros, tandis que d’autres demandent un montant de plus de 200 000 euros. Tout est lié à plusieurs facteurs comme le secteur d’activité, la localisation et l’enseigne retenue par le futur franchisé. Évidemment, plus l’apport personnel demeure conséquent et plus l’investissement global sera conséquent.

Ouvrir une franchise selon la surface du restaurant

Selon le concept retenu, la localisation et la surface du local, la totalité de l’investissement va de cinquante mille euros à environ un million d’euros. Souvent, on affirme que le franchisé doit donner 30 % de ce montant.

L’investissement intègre les montants dus au franchiseur. Cela comprend les droits d’entrée (un montant fixe valant celui de l’acquisition de la franchise), les redevances publicitaires et de fonctionnement et les royalties réglées sur le chiffre d’affaires. En outre, n’oubliez pas les frais d’installation. Ici également, c’est le concept choisi qui va impacter sur les coûts, tout comme sur la surface. La superficie dont vous aurez besoin peut aller de quelques mètres carrés – pour une sandwicherie basique – jusqu’à mille ou deux mille mètres carrés pour des groupes ayant des thèmes beaucoup plus puissants.

Un dernier mot

Désormais, vous savez comment ouvrir un restaurant italien en 2022. Effectuez un plan d’affaires, aussi nommé business plan, et lancez-vous dans votre projet de cuisine italienne. N’oubliez pas de réfléchir à un concept bien défini.

Retour haut de page