Est-il possible d’amener son animal de compagnie au travail ?

Dans une récente étude, le baromètre Centrale Canine a mis en évidence les avantages d’avoir un animal de compagnie sur le lieu de travail. Pourtant, seuls 7 % des employeurs l’autorisent contre 39% des Français qui souhaiteraient que les chiens soient acceptés sur leur lieu de travail.

Que dit la loi sur ce point ? Éclairage.

Aucune interdiction explicite …

Actuellement, il n’existe aucune loi interdisant d’amener des animaux de compagnie au travail. Il existe toutefois quelques exceptions qui peuvent s’y opposer, notamment pour des raisons de santé ou de sécurité.

Les chiens classés dans la catégorie 1 ne sont pas autorisés dans les lieux publics. Les animaux domestiques ne sont pas non plus autorisés dans des lieux tels que :

  • les établissements de soins de santé,
  • les entreprises alimentaires,
  • les administrations publiques.

Cette interdiction s’applique tant au personnel qu’aux clients de ces établissements. Les chiens ne sont pas autorisés dans ces zones pour des raisons de propreté et de sécurité, ce qui inclut les animaux de service ainsi que les animaux de compagnie appartenant aux clients et aux employés.

Vous pouvez emmener votre chien au travail avec vous, à l’exception des chiens d’attaque de la première catégorie, pour autant que votre lieu de travail ne soit pas ouvert au public.

amener son animal de compagnie au bureau pour travailler

… Mais une autorisation de l’employeur

Si l’employeur ne dispose pas d’un règlement interne interdisant la présence d’animaux sur le lieu de travail, il est possible d’amener son animal de compagnie au travail avec soi. Toutefois, il est conseillé d’obtenir au préalable l’autorisation de votre employeur.

L’entreprise peut avoir une politique à ce sujet ou être tenue de prendre des mesures pour des raisons de santé et de sécurité. Par exemple, si plusieurs employés sont allergiques aux poils de chien. Dans ce cas, l’entreprise peut interdire l’accès des chiens au lieu de travail ou limiter leur accès à certaines zones.

La demande doit être faite par écrit à l’employeur qui l’étudiera en tenant compte de l’activité de l’entreprise, de la santé et de la sécurité au travail ainsi que des règles d’hygiène

La décision appartient à l’employeur qui jugera si, oui ou non, elle autoriser la présence d’animaux domestiques sur le lieu de travail.

Si vous souffrez d’un handicap, vous avez le droit d’être accompagné de votre animal d’assistance sur le lieu de travail. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’obtenir une autorisation préalable de votre employeur.

Ne pas oublier l’assurance

Quelle que soit la décision de la compagnie, il est conseillé de vérifier auprès de votre assureur si vous êtes couvert en cas d’accident causé par votre animal. Si tel n’est pas le cas, vous serez tenu responsable des dommages causés par votre animal.

Certaines entreprises ont pris l’initiative de mettre en place des règles internes pour autoriser les animaux de compagnie sur le lieu de travail. Cela est souvent fait dans le but de promouvoir le bien-être au travail et d’améliorer le moral des employés.

Si votre entreprise n’a pas de politique à ce sujet, n’hésitez pas à en parler à votre responsable !

chien accompagnant un salarié au travail

Les bénéfices d’un animal de compagnie au bureau

La présence d’un animal est très souvent plaisante, mais dans le cadre du travail, certains bénéfices peuvent transparaître d’autant plus. Voici quelques bénéfices :

  • Réduire le niveau de stress et à créer un environnement de travail plus détendu,
  • Augmenter la productivité en permettant de faire une pause pour jouer avec l’animal ou s’en occuper,
  • Briser la glace entre collègues et contribuer à créer une camaraderie au bureau,
  • Créer un environnement de travail plus détendu, ce qui permet de prendre de meilleures décisions,
  • Remonter le moral des employés sur le lieu de travail et à leur donner le sentiment d’être appréciés.

Si vous envisagez donc d’amener un animal de compagnie au travail, demandez d’abord à votre employeur si c’est autorisé. Et n’oubliez pas de vérifier votre police d’assurance pour vous assurer que vous êtes couvert en cas d’accident !

Retour haut de page