comment repondre recruteur

Comment répondre à un recruteur ?

Vous avez franchi une à une les phases de recrutement pour un travail et vous venez de réceptionner une offre ? Désormais, vous vous posez la question de savoir de quelle façon accepter une telle proposition ? Tout d’abord, sachez qu’il ne s’agit jamais d’une formalité. Il est essentiel que vous preniez votre temps pour voir si ce qu’on vous propose vous convient vraiment, que cela soit un stage ou une offre de travail. Découvrez tous les aspects à prendre en compte afin de répondre correctement à un recruteur.

Comment répondre à un recruteur pour une réponse positive ?

Il existe plusieurs moyens pour accepter une offre d’embauche. Une fois que vous vous êtes attardé sur le document concerné, pensez à poser d’éventuelles questions pour éclaircir tous les aspects avec votre futur employeur. Ensuite, vous pourrez seulement accepter l’offre. Afin que cet accord soit finalisé, il est obligatoire que vous donniez une réponse par écrit.

En faisant cela, vous faites valoir vos droits. Par rapport à une offre de contrat de travail, il y a engagement de l’employeur que s’il y a signature et acceptation de la proposition. Il demeure par conséquent primordial de pouvoir donner la preuve que vous aviez formalisé votre accord. Cela peut être utile en cas de survenue d’un litige.

Prenez en compte que le mail d’acceptation d’offre d’emploi possède une valeur légale. Ainsi, contrairement à ce que beaucoup de monde pensent, il n’est pas obligatoire de faire un courrier postal. Même si cette solution est bonne, il faut dire que désormais le mail est la solution la plus utilisée, comme d’ailleurs dans beaucoup de domaines.

Nous vous recommandons tout de même de contacter votre employeur par téléphone après avoir envoyé votre réponse mail. Patientez le lendemain de l’envoi du courrier pour le faire. Cela vous offrira la possibilité de voir que le recruteur a bien réceptionné votre réponse. Si cela s’est fait par courrier postal, vous pourrez lui dire que votre lettre est en cours d’envoi. Ainsi, si les délais sont un peu longs, ce dernier sera rassuré.

Peu importe la situation, téléphoner à l’employeur permet aussi de lui prouver votre motivation et votre désir de travailler dans sa société. Une petite action, simple à réaliser, qui vous permettra de vous démarquer des autres candidats.

Acceptation d’une offre d’embauche par mail : exemple

Une réponse positive à une offre d’embauche ne doit pas être longue. Par contre, il faut qu’elle soit concise, précise et pertinente. Que vous disiez oui ou non par courrier électronique ou postal, des éléments doivent obligatoirement être présents dans votre écrit :

  • Préciser que vous avez réceptionné le document ;
  • Montrer votre reconnaissance ;
  • Valider la proposition de façon officielle, en indiquant l’intitulé du poste ;
  • Dévoiler la date de votre prise de fonctions ;
  • Indiquer les conditions d’emploi acceptés (rémunération et avantages) ;
  • Finir en montrant votre motivation et votre désir de travailler pour la société concernée.

Afin d’optimiser vos démarches, vous pouvez vous baser sur un modèle de réponse à une offre d’embauche. Vous en trouverez beaucoup sur le web. Faites bien attention de le personnaliser et de vous relire. Il ne doit pas y avoir de fautes de syntaxe. Cela ferait mauvaise impression. Pensez à aérer votre réponse, que cela soit par mail ou par voie postale. Si c’est la seconde option, n’oubliez pas d’indiquer ce qui suit : date, coordonnées (ainsi que celles de l’employeur).

Vous disposez désormais de la totalité des renseignements adéquats pour accepter une offre d’embauche. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous préparer pour votre premier jour de travail !

Comment refuser poliment une proposition ?

Voici les trois aspects à respecter afin de refuser poliment une proposition de travail.

Veillez à prendre soin de la relation

Même si vous refusez une offre d’emploi car le poste ou la société ne vous convient pas, il est essentiel de bien faire les choses. Même si vous ne désirez pas travailler immédiatement pour l’entreprise concernée, le recruteur peut être un appui pertinent dans votre réseau. Ainsi, il peut être quelqu’un d’utile dans un futur proche.

Si une autre proposition arrive et est plus intéressante pour vous, ce dernier peut tout à fait penser à vous. Ainsi, il peut vous transmettre une nouvelle proposition. C’est pourquoi il demeure primordial qu’il ait un avis positif de votre savoir-faire.

En instaurant une relation cordiale avec lui vous ajoutez à cela des qualités humaines qui ne feront qu’améliorer cette opinion et augmenter vos chances d’être recontacté pour d’autres opportunités potentielles.

Ouverture des négociations

Si vous refusez une offre d’emploi à cause du salaire proposé mais que le poste vous plaît, il faut pouvoir dire non tout en ouvrant la voie à des négociations.

Votre réponse dans ce cas doit être subtile. Il vous faut d’un côté vous montrer ferme quant à votre volonté d’obtenir plus, tout en réaffirmant votre intérêt pour le poste, laissant entendre que vous pourriez vous laisser convaincre si la proposition salariale était plus importante.

Si vous refusez une offre, débutez par la formulation de remerciements envers le recruteur. Ensuite, parlez des points forts de la profession et dévoilez lui pour quelles raisons vous refusez le poste concerné. En démontrant votre attachement pour le poste, vous montrez également votre motivation, ce qui poussera le recruteur à vous proposer une offre vous convenant plus.

Penser à la forme de la réponse

Même si le fond de votre réponse se résume en un unique terme (non), il est important d’y mettre la forme. N’hésitez pas à tirer profit de cette réponse négative. Vous pouvez effectuer une négociation avec le recruteur. Il est essentiel que vous vous montriez courtois, même si le recruteur ne fait pas preuve de politesse. Dans ce contexte, comme dans n’importe quelle situation de votre vie professionnelle, veillez à être le plus irréprochable possible. Veillez à toujours remercier le recruteur.

Tout en conservant nos recommandations en tête, veillez à exprimer clairement les causes de votre refus. Gardez à l’esprit que tout doit être négociable. Même sur les aspects liés à l’argent qui sont assez compliqués à aborder, il est nécessaire d’être clair et direct.

Autre conseil à prendre en compte par rapport à la forme de la réponse : il faut parfaitement gérer le timing de votre refus. Veillez surtout à ne pas vous précipiter. Faites aussi bien attention à répondre assez rapidement. Une réponse trop tardive peut faire impacter d’éventuelles négociations en les rendant plus difficiles.

Comment répondre à un recruteur sur LinkedIn ?

Voici des conseils pour répondre à un recruteur sur le réseau social professionnel LinkedIn, que vous soyez intéressé ou non par l’offre concernée.

Si vous n’êtes pas intéressé

Il est important de formaliser des remerciements envers le recruteur pour sa proposition. Donnez-lui une date afin qu’il puisse reprendre contact avec vous si le contexte n’est plus le même. Si vous souhaitez recevoir d’éventuelles nouvelles opportunités mais que la proposition actuelle ne vous va pas, dites-le au recruteur en précisant vos attentes. Ce dernier doit pouvoir vous contacter seulement pour des missions qui vous correspondent.

Il est également possible que vous désiriez transmettre au recruteur votre CV mis à jour. Même si vous n’êtes pas à la recherche d’opportunités professionnelles à l’heure actuelle, vous aurez peut-être besoin de son aide ensuite. Par conséquent, veillez à ne pas rompre tout contact avec ce dernier.

Si le recruteur vous a transmis un InMail, vous disposez de deux solutions automatisées afin de répondre : « oui » ou « non merci. » Dans ce cas, prenez votre temps et rédigez une réponse pertinente et adaptée afin d’optimiser le lien avec le recruteur : pensez à votre carrière professionnelle sur le long terme !

Si vous êtes intéressé

Si la proposition envoyée par le recruteur vous intéresse, veillez à rédiger un message le plus rapidement possible. Il est possible de lui demander des explications sur la profession concernée par mail, ou de l’appeler afin d’échanger du poste.

Gardez en tête qu’un tel échange permet d’en apprendre plus sur la profession. C’est tout. Une telle conversation n’est pas une postulation.

Recommandations pour un entretien téléphonique

Veillez à vous renseigner sur le consultant et les milieux pour lesquels il effectue son recrutement. Faites des recherches sur son profil professionnel LinkedIn et ses recommandations. Ainsi, vous disposerez d’un panorama utile de son domaine d’expertise et des autres possibles propositions de postes.

Faites le choix d’un lieu où vous pourrez échanger de manière confidentielle. Veillez à prendre des notes sur l’offre concernée.

Conservez une copie de votre CV à proximité de vous. Cela peut être utile si vous devez parler de votre parcours, en mettant en avant vos compétences et expériences clés.

Listez des interrogations sur le poste et la société concernée, en fonction de vos priorités de carrière. Trois questions à poser peuvent être : la société offre-t-elle une formation ? Y a-t-il des perspectives d’évolution ? Quelle est votre culture d’entreprise ?

Comment répondre à un recruteur pour un entretien ?

Il existe plusieurs modèles de réponses pour un entretien. Néanmoins, chaque réponse doit comporter certaines mentions. Voici ce que doit obligatoirement intégrer un mail de réponse à un recruteur :

  • Objet
  • Jours/dates auxquels vous pouvez être libre pour l’échange (deux propositions) ;
  • Coordonnées.
  • Veillez à modifier votre mail pour que les descriptifs conviennent à votre milieu d’activité.

Voici un exemple de réponse :

« Objet : Disponibilité pour mon entretien d’embauche

Corps de l’e-mail : Monsieur, Madame,

Je tiens à vous adresser mes remerciements pour l’intérêt envers ma candidature. Je désirerais en apprendre plus sur ce poste. Concernant mes disponibilités, je propose que nous échangions le… à… heures ou le… à… heures, dans les locaux de votre entreprise.

Dans l’attente de la réception d’une réponse de votre part, je vous adresse, Monsieur, Madame, mes sincères salutations.

Vos coordonnées :

Cordialement,

Votre nom »

Un dernier mot

Désormais, vous savez comment répondre à un recruteur ! Ainsi, ne perdez plus une seule seconde et peaufinez votre candidature. Vous avez tous les outils en main afin de répondre correctement à une proposition d’embauche, que cela soit sur LinkedIn ou autre part. N’hésitez pas à vous servir d’un exemple pour répondre à un recruteur, que vous pourrez trouver sur le web.

Retour haut de page