épargne enfant

Quels plans d’épargne choisir pour son enfant ?

Vous souhaitez ouvrir un plan d’épargne pour votre enfant ? Plusieurs options s’offrent à vous, selon leur âge. Livret, PEL, CEL ou même assurance vie… vous avez largement le choix. Découvrez ainsi les détails sur ces produits afin de déterminer celle qui convient le mieux à votre projet. Mais avant tout, faisons le point sur l’importance de ce type d’investissement.

Pourquoi ouvrir un plan d’épargne à un enfant ?

Voici les principales raisons pour lesquelles il est important d’ouvrir un produit d’épargne à son enfant.

Préparer son avenir

Ouvrir un plan d’épargne pour votre enfant, c’est investir pour son avenir. A sa majorité, il pourra ainsi utiliser les fonds disponibles sur son compte pour financer la réalisation de ses projets.

épargne enfant
Epargner pour préparer l’avenir de l’enfant

L’enfant pourra par exemple se servir de l’argent épargné pour les raisons ci-après :

  • Payer ses études ;
  • Acheter un bien immobilier ou encore une voiture ;
  • Financer la création d’une entreprise ;
  • Financer un évènement tel que son mariage ou autre ;
  • Partir en vacances.

En bref, le capital réuni grâce à ce type d’investissement allègera votre enfant lorsqu’il entrera dans sa vie d’adulte. D’autant plus que les salaires de début de carrière sont généralement peu élevés.

Prévenir les éventuels problèmes

Les problèmes font partie de la vie. Il est donc conseillé de s’y préparer avant qu’elles ne surviennent pour mieux les affronter. Certaines institutions proposent alors un produit appelé prévoyance enfant. Celui-ci lui assure une couverture en cas d’imprévus tels qu’un accident ou encore une maladie grave entraînant une incapacité à travailler. Selon les cas, il peut être associé à un plan d’épargne.

Economiser et être rémunéré

Ouvrir un plan d’épargne c’est aussi faire fructifier votre argent. En effet, vos versements seront placés dans divers supports financiers tels qu’une unité de compte ou encore le Fonds en Euros. De ce fait, vous percevez des intérêts pouvant aller jusqu’à 4 % pour votre investissement. C’est la raison pour laquelle cette solution est largement plus avantageuse que la tirelire. Néanmoins, il est important d’évaluer le risque de perte avant de choisir une option.

Economiser et être rémunéré
Economiser et être rémunéré

Comment ouvrir un produit d’épargne pour enfant ?

Les démarches à suivre pour ouvrir un produit d’épargne pour enfant sont relativement simples :

  • Rendez-vous dans un établissement financier de votre choix ;
  • Souscrivez à l’offre qui vous semble appropriée, selon votre situation.

Il faut par ailleurs vous munir des documents suivants :

  • Une pièce d’identité en votre nom ;
  • Une pièce d’identité au nom du mineur ;
  • Un livret de famille.

A noter que de nombreuses banques en ligne proposent également des produits d’épargne ou de prévoyance pour enfant. Cependant, l’adulte doit généralement être client de l’institution pour pouvoir y souscrire.

Qui peut ouvrir un plan d’épargne à un enfant ?

Avant ses 16 ans, un enfant n’est pas autorisé à ouvrir lui-même un compte dans une institution financière. Ainsi, la souscription au produit d’épargne doit être effectuée par l’un de ses parents ou son représentant légal. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous devrez vous munir de votre livret de famille. Toutefois, d’autres personnes pourront, bien évidemment, alimenter le compte dans la plupart des cas.

Quels produits d’épargne ouvrir à un enfant ?

Vous pouvez ouvrir un produit d’épargne ou une assurance prévoyance pour votre enfant dès sa naissance. Voici les options qui s’offrent à vous selon leur âge.

A la naissance

Vous avez le choix entre 5 produits d’épargne à la naissance de votre enfant.

épargne enfant
Epargner dès la naissance d’un enfant

Le livret A

Le livret A est l’option à favoriser pour limiter les risques de perte. Les caractéristiques de ce produit sont les suivantes :

  • Taux d’intérêt annuel : 2 % depuis le 1er août 2022 ;
  • Date de calcul des intérêts : 1er et 16 de chaque mois ;
  • Date du versement des intérêts : tous les 31 décembre ;
  • Dépôt minimum : 10 € ;
  • Plafond du livret : 22 950 €.

Le compte est géré par le représentant légal jusqu’à ce que l’enfant fête ses 16 ans. Ensuite, celui-ci peut retirer de l’argent sans autorisation, sauf opposition. Il est aussi important de noter que le produit est exempté de fiscalité telle que les impôts sur le revenu et les prélèvements sociaux.

Le livret ou compte d’épargne bancaire

Comme son nom l’indique, le compte d’épargne bancaire est un produit proposé par la banque. Chaque établissement fixe donc les modalités de son offre. Cependant, voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

  • Taux d’intérêt annuel : entre 0,2 et 4 % ;
  • Plafond de versement : aucun ;
  • Dépôt minimum : aucun ;
  • Durée du contrat : illimitée.

Le représentant légal assure la gestion du compte jusqu’à la majorité de l’enfant. Aussi, les fonds déposés sont disponibles à tout moment. En outre, les intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Le Plan d’Epargne Logement ou PEL

Le PEL est un produit d’épargne bancaire d’une durée de 15 ans. Il peut également vous permettre d’obtenir un prêt immobilier à taux préférentiel. Voici ses caractéristiques :

  • Plafond du compte : 61 200 € ;
  • Taux de rémunération : 1 % ;
  • Date du versement des intérêts : tous les 31 décembre ;
  • Versement minimum initial : 225 € ;
  • Versement minimum par la suite : 540 €/an ;
  • Durée du PEL : entre 4 et 10 ans. Vous n’êtes plus autorisé à effectuer des versements après 10 ans. Néanmoins, le compte produit encore des intérêts pendant 5 ans, d’où les 15 ans.

Par ailleurs, les intérêts produits par ce type de compte sont soumis à un prélèvement forfaire unique de 30 % dont :

  • 17,20 % de prélèvements sociaux ;
  • 12,80 % d’impôt sur le revenu.

Le Compte Epargne Logement ou CEL

Le CEL est une version plus souple du PEL. Les fonds sont disponibles en tout temps, du moment qu’il reste un minimum de 300 € sur le compte. Voici ses caractéristiques :

  • Plafond du compte : 15 300 € ;
  • Taux de rémunération : 1,25 % brut ;
  • Date du versement des intérêts : tous les 31 décembre ;
  • Versement initial : au moins 300 € ;
  • Versements suivants : au moins 75 € ;
  • Fiscalité : prélèvement forfaire unique de 30 %, dont 17,20 % de prélèvements sociaux et 12,80 % d’impôt sur le revenu.

L’assurance vie

L’assurance vie est bon moyen d’effectuer une épargne sur le moyen et le long terme. Selon le support financier choisi, les fonds que vous avez versés sont investis dans :

  • Des produits à faible risque, notamment les obligations d’Etat ;
  • Des produits à faible risque et des produits liés à la bourse à travers une unité de compte.

Voici ce qu’il faut savoir sur ce type d’investissement.

  • Taux d’intérêt : variable selon le support financier choisi ;
  • Fiscalité : prélèvement forfaire unique variable selon le montant total du versement et la date du retrait.
    • 7,5 % + 17,20 % de prélèvements sociaux pour une somme inférieure à 150 000 €, retirée 8 ans après l’ouverture du contrat ;
    • 12,8 % + 17,20 % de prélèvements sociaux dans tous les autres cas.

A noter que c’est le représentant légal de l’enfant qui gère le compte jusqu’à ce que celui-ci atteigne ses 18 ans.

Dès l’âge de 12 ans

Epargner pour la vie
Epargner pour la vie

Dès l’âge de 12 ans, un enfant est autorisé à ouvrir un livret jeune en son nom. Néanmoins, il doit obtenir l’accord de ses parents pour cela. Voici les caractéristiques de ce produit d’épargne :

  • Plafonds des dépôts : 1 600 € ;
  • Versement minimum : 10 € à l’ouverture du compte, puis aucune limite par la suite ;
  • Taux d’intérêt : variable selon l’institution mais obligatoirement supérieur à celui du livret A ;
  • Date du versement des intérêts : tous les 31 décembre ;
  • Fiscalité : intérêts exonérés de prélèvements sociaux et d’impôt sur le revenu.

Seul le titulaire du compte, c’est-à-dire l’enfant, peut effectuer des dépôts. Par ailleurs, il doit demander l’autorisation de son représentant légal pour retirer de l’argent avant ses 16 ans.

Dès l’âge de 16 ans

Votre enfant peut souscrire lui-même au livret A dès l’âge de 16 ans. Certains établissements bancaires vous autorisent aussi à lui ouvrir un compte courant avec carte et chéquier. Dans ce cas, vous êtes alors responsables des éventuels incidents, notamment la délivrance d’un chèque sans provision ou encore un découvert conséquent.

Les avantages et inconvénients d’un plan d’épargne enfant

Pour terminer, découvrez les avantages et inconvénients d’un plan d’épargne enfant.

Avantages

  • Possibilité d’offrir à votre enfant un capital de base pour démarrer sa vie d’adulte ;
  • Opportunité d’offrir à votre enfant le financement nécessaire pour réaliser ses projets sans avoir à contracter un prêt ;
  • Possibilité de faire fructifier votre argent pour assurer l’avenir de votre enfant ;
  • Plus intéressant que la tirelire grâce aux taux d’intérêts ;
  • Possibilité de bloquer les fonds jusqu’à la majorité de l’enfant dans certaines situations ;
  • Pas de frais de tenue de compte dans la plupart des cas.
Les avantages d'épargner pour votre enfant
Les avantages d’épargner pour votre enfant

Inconvénients

  • Taux d’intérêts parfois faibles ;
  • Peu de possibilités à cause des plafonds de versement ;
  • Quelques investissements à risque, notamment pour l’assurance vie multisupport.
Retour haut de page